Le code (ETG) :

L’examen du permis de conduire (B ainsi que E/B) valide un savoir théorique (le code) ainsi qu’un savoir-faire pratique (la conduite).
Si en formation, les deux apprentissages sont indissociables, devant les experts des permis de conduire, le candidat doit d’abord passer l’épreuve théorique avant d’accéder à l’épreuve pratique.
L’épreuve théorique générale (ETG) est constituée d’un questionnaire à choix multiple de 40 questions.
Le temps de réponse est d’environ 30 secondes par question, les réponses sont consignées dans un boitier électronique qui sera corrigé par l’expert, le résultat du test est communiqué instantanément.
Après l’obtention du code, le candidat doit obtenir l’examen pratique dans un délai de 3 ans ou 5 présentations.
Si le candidat est déjà titulaire d’un autre permis de conduire depuis moins de 5 ans, il est dispensé de l’épreuve théorique, et pourra accéder directement à l’épreuve pratique.




salle-de-code-moder.jpg

En savoir plus :
cliquer sur la photo


Épreuve pratique du permis B (bilan de compétence) :

Elle s’appelle « bilan de compétences », elle consiste en un parcours de circulation en et hors agglomération de 35 minutes environ, pendant lequel l’expert évalue vos compétences et votre autonomie, votre courtoisie au volant et vos aptitudes à la conduite économique. Une question sur l’équipement intérieur du véhicule et une autre sur l’extérieur et la sécurité vous seront posées par l’expert.
Le résultat de son expertise vous sera communiqué par courrier dans les 48 heures.


Photo0199-web.jpg
En savoir plus :
cliquer sur le logo


Permis B (formation traditionnelle) :

Le permis « B » ou permis tourisme permet de conduire les véhicules automobiles légers d’un poids total autorisé en charge inférieur ou égal à 3500 kg, et comportant au maximum 8 places en plus du conducteur.
En clair, il permet la conduite des voitures particulières, des camionnettes et fourgonnettes, ainsi que des minibus jusqu’à 9 places (y compris le conducteur).
La formation se compose de cours théoriques dispensés en groupe à l’école de conduite, ainsi que de cours pratiques dispensés individuellement en voiture-école. (2 Renault Clio et 1 Citroën c4 à votre disposition).
La formation initiale  ne peut légalement être inférieure à 20 heures de conduite et doit permettre à votre enseignant de valider les 4 étapes de formation prévues dans votre livret d’apprentissage. (Notez que cette règle des 20 heures minimum date de 1990, de nos jours, le niveau d’exigence à bien augmenté et en 2010, les statistiques nationales montrent qu’un élève a suivi en moyenne 32 heures de conduite avant de réussir son examen du permis) Ensuite il faudra vous présenter aux épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire organisées conjointement par la préfecture et la DDT du Bas- Rhin
Pour réduire votre dépense pensez à utiliser les formules de conduite accompagnée ou de conduite supervisée.



Photo0208-web.jpg
En savoir plus :
cliquer sur le logo


Conduite Accompagnée (AAC) : en vue de l'obtention du permis B.

La formation comprend trois étapes :
- FORMATION INITIALE dans une auto-école,
- CONDUITE ACCOMPAGNEE d'un adulte, avec un suivi pédagogique par l'auto-école,
- PRESENTATION au permis de conduire.

Age du candidat :
Le candidat doit être âgé de 16 à 18 ans  lors de l'inscription et de 18 ans minimum pour présenter les épreuves pratiques du permis de conduire B.

Descriptif de l'apprentissage anticipé à la conduite :
- FORMATION INITIALE :
L'élève signe un contrat de formation après avoir effectué une évaluation préalable de connaissances.
Cette formation ne peut être inférieure à 20 heures. Pendant cette formation, sont développés les 36 objectifs prévus au PNF (Programme National de Formation)
Au terme de cette formation, l'élève doit passer l'Epreuve Théorique Générale de l'examen du permis de conduire (le code) et reçoit alors l'attestation de fin de formation initiale.

- CONDUITE ACCOMPAGNEE :
En vue d'acquérir de l'expérience au volant, l'élève doit suivre une formation de conduite accompagnée dont la durée est comprise entre un an et trois ans.
Il doit avoir conduit 3.000 km minimum accompagné d'un adulte titulaire du permis B depuis au moins cinq ans, donc âgé d'au moins 23 ans. Il est possible pour l'élève d'avoir plusieurs accompagnateurs dans ou hors du cadre familial.

L'accompagnateur doit avoir obtenu au préalable l'accord de sa compagnie d'assurance.
L'assureur peut refuser si l'accompagnateur a commis des infractions graves.
Le véhicule doit être équipé de deux rétroviseurs latéraux et un signe distinctif "conduite accompagnée" doit être apposé à l'arrière du véhicule.
ATTENTION :
L'accompagnateur ne doit pas dans les 5 années précédentes avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une suspension du permis de conduire.


SUIVI DE FORMATION :
3 rendez-vous pédagogiques sont obligatoires :
- le premier avec l'accompagnateur et le moniteur d'une durée minimale de 2 heures,
- le second, après 6 ou 8 mois de conduite accompagnée et environ 1000 km parcourus,
- le troisième, lorsque l'élève a parcouru au moins 3.000 km.
Au terme de sa formation, le candidat doit présenter les épreuves pratiques dont un parcours de 35 minutes en circulation.
Les résultats des évaluations effectuées sont transcrits sur un livret d'apprentissage qui lui est remis par l'auto-école.

- PRESENTATION AU BILAN DE COMPETENCES (examen du permis de conduire)
Quand le candidat obtient le permis de conduire, l'auto-école lui délivre une attestation de fin de conduite accompagnée destinée aux compagnies d’assurances.
Outre de gros avantages financiers attribués par les compagnies d’assurances  les personnes ayant obtenu leur permis de conduire suite à une conduite accompagnée du type AAC ne seront en permis probatoire que pendant 2 ans et verront leur crédit de points augmenter plus rapidement (+3 points au bout d’un an de conduite sans infraction constatée, et + 6 points au bout de deux ans)
- Conditions de circulation pendant la période accompagnée :
La vitesse est limitée :
à 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h,
à 100 km/h sur les autres sections d'autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central,
à 80 km/h sur les autres routes,
à 50 km/h en agglomération.
La circulation est interdite en territoire étranger.

Références :
- Code de la route : article R211-3 à R211-6.
- Arrêté du 22 décembre 2009 relatif à l'apprentissage de la conduite des véhicules à moteur de la catégorie B dans un établissement d'enseignement agréé.

 

Conduite_accompagnee.png
En savoir plus :
cliquer sur le logo


Formation remorque (B96) ou Permis B(E) :

A partir du 19 janvier 2013, la nouvelle directive européenne s'applique aussi en France.
Le permis E(b) sous sa forme antérieure disparaît et est remplacé par :

- La formation B (96) :
pour les ensembles dépassant 3500 kg, sans dépasser 4250 kg de PTAC.
À partir du 21 janvier 2013 cette formation de 7 heures sera obligatoire pour conduire les ensembles mentionnés ci -dessus, elle se déroulera à Ingwiller ou dans vos locaux (si vous êtes une entreprise ou un centre équestre par exemple)

La visite médicale n'est plus obligatoire, comme c'était le cas pour l'ancien permis E(b) et il n'y à pas d'examen final. Une attestation de présence au stage de formation valide la formation  et vous met en règle vis à vis de la gendarmerie et de votre assureur.
Notre établissement propose cette formation.

- Le permis B(E) :

Ce permis reste obligatoire pour conduire les ensembles composés d'un véhicule tracteur de la classe « B »(PTAC 3500 KG au maximum), attelés d'une remorque ou semi-remorque de 3500 kg au maximum chaque fois que le poids de l'ensemble dépasse 4250 kg de Poids Total Roulant.
Il permet donc de conduire de « petits » ensembles routiers jusqu'à 7000kg maxi.
Ce permis est désormais classé avec « le groupe lourd ».
Notre établissement ne propose plus la formation à ce permis.

plateau-remorque.jpg





plateau-remorque-05.jpg
En savoir plus :
cliquer sur la photo :


• Conduite supervisée : en vue de l'obtention du permis B.

À partir de 18 ans.
Mise à jour le 08.03.2010 par Direction de l'information légale et administrative.
Principe :
La formation en conduite supervisée des véhicules de catégorie B est accessible à partir de l'âge de 18 ans :
- soit directement à l'issue de la phase de formation initiale (obtention du code de la route),
- soit après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire.
Conditions requises :
Le candidat doit avoir obtenu :
- après la phase de formation initiale,
- un accord préalable écrit de la société d'assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l'apprentissage sur l'extension de garantie nécessaire . Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurance à assurer cette fonction.
- l'attestation de fin de formation initiale (AFFI) prévue dans le livret d'apprentissage.
- après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire,
- un accord préalable écrit de la société d'assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l'apprentissage sur  l'extension de garantie nécessaire. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à assurer cette fonction.
- une autorisation de conduire en conduite supervisée délivrée par l'enseignant à l'issue d'un rendez-vous préalable de 2 heures comprenant une heure minimum de conduite et un bilan personnalisé.
Déroulement  :
La durée minimale de la phase de conduite supervisée est de 3 mois et l'élève doit parcourir au moins 1.000 kilomètres (au lieu d'un an et 3.000 kilomètres pour l'apprentissage anticipé de la conduite).
L'accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie B et ne pas avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une suspension du permis de conduire durant les 5 années précédentes.
Le véhicule utilisé doit être équipé d'un signe distinctif "conduite accompagnée" apposé à l'arrière.
L'élève doit participer à un rendez-vous pédagogique avec l'enseignant et un accompagnateur au moins.
Attention : contrairement à l'apprentissage anticipé de la conduite, cette formule ne réduit pas la durée de la période probatoire du permis de conduire. Les nouveaux titulaires disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre 3 ans sans infraction avant d'en obtenir 12.
Conditions de circulation :
Durant l'apprentissage, la vitesse est limitée :
- à 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h,
- à 100 km/h sur les autres sections d'autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central,
- à 80 km/h sur les autres routes,
- à 50km/h en agglomération.












conduite-supervisee.png
En savoir plus :
cliquer sur le logo


Stage de récupération de points :

Les dates des stages sont définies par l'organisme « ICI STAGES »
chez qui nous envoyons nos dossiers.

Les stages se déroulent à Strasbourg.
Inscription à l'école de conduite la Moder qui transmettra.

Dates de stages en 2012 :

Permis-puzzle.png
En savir plus :
cliquer sur le logo


Conditions générales du contrat de formation :

Consulter ou télécharger les conditions générales du contrat de formation.